CrowdBuilding vs forges open sources.

Même si les deux démarches procèdent de la même philosophie de construction communautaire dans un esprit de partage et d’équité, la principale différence est :
– Même si les forges (de type sourceforge) sont des plateformes communautaires, la mise en commun porte sur l’outillage de développement et de diffusion. Chaque projet est géré selon des principes méthodologiques, économiques et commerciaux qui lui sont propre. Les contributions ne sont généralement pas rémunérées.
– Le concept de CrowdBuilding vise les collaborations multiples dans un cadre rémunéré. Il vise à permettre à une personne de vivre de son activité en collaborant à plusieurs projets. Compte tenu de cette dimension économique, le but devient l’équité et suppose donc la définition de processus et règles de gestion standards.

CrowdBuilding.

Le terme CrowdBuilding a été constitué par référence au Crowd funding ou le crowd thinking.

Dès lors que l’appel à la communauté trouverait à s’appliquer au financement de projets ou au débat d’idée, pourquoi ne pas l’utiliser pour conduire des projets et construire des solutions.